Allaitement maternel – Entretien avec Dr Irina Issmaila, médecin au centre de santé Caritas Moroni


Pouvez-vous nous dire pourquoi l’allaitement est essentiel et doit être poursuivi même au travail ?  

Dr Irina : L’allaitement est la meilleure source de nutrition pour les nouveau-nés et les nourrissons. Il permet également de lutter contre certaines maladies comme le cancer des seins ou des ovaires. L’allaitement maternel a une importance cruciale: il sauve la vie des bébés.

L’allaitement en milieu de travail est important pour que la mère continue toujours d’allaiter son bébé quel que soit l’endroit où elle se trouve. Le potentiel de l’allaitement maternel pour sauver la vie des nourrissons est tel que tous les acteurs, à tous les niveaux doivent travailler à sa promotion et à sa protection.

 

Quels sont les obstacles pour l’allaitement maternel au travail ?

Dr Irina : Les obstacles sont surtout d’ordre économique et financier. Une mère allaitante doit avoir les moyens pour déplacer son enfant depuis la maison jusqu’au lieu de travail pendant les heures où l’enfant doit allaiter. Ce qui est un peu difficile aux Comores.  Les employeurs doivent en effet faciliter les mères allaitantes en milieu de travail. Cela pour contribuer et favoriser l’allaitement de l’enfant.  Quand une mère allaite, elle donne à son enfant un environnement propre, sécuritaire, alimentaire durable en lui assurant l’approvisionnement en eau et la protection contre les infections. Donc,  l’allaitement en milieu de travail ne doit pas constituer un obstacle pour les femmes allaitantes.

 

La bonne pratique de l’allaitement maternel est-elle largement appliquée aux Comores? 

Dr Irina: Les Comores est un pays musulman. Et l’allaitement maternel est une tradition dans notre religion et culture. Seulement, il y a des femmes qui n’allaitent pas leurs enfants sous prétexte que la monté de lait est trop lente pendant le début de l’allaitement ; et du coup elles préfèrent donner le lait artificiel. Il y en a encore qui disent qu’en allaitant, leurs seins peuvent trop tomber. Mais tous ces raisonnements n’ont aucun fondement. En réalité, ces mamans ne veulent pas allaiter leurs bébés mais il y a plusieurs façons d’allaiter sans que les seins ne tombent. Pour cela, j’encourage les femmes allaitantes de continuer l’allaitement pendant les deux ans ; et d’appeler à cette occasion les femmes qui allaitent avec du lait artificiel de laisser cette pratique car ce dernier peut contribuer à des maladies de diarrhées ou autres. Permettez-moi de saisir cette occasion pour rappeler que le lait maternel contient tous les nutriments et l’eau nécessaires au nourrisson pendant les six premiers mois de sa vie.

 

Quelles sont les conséquences de l’alimentation du nourrisson avec du lait artificiel ?

Dr Irina : Le lait artificiel a des conséquences néfastes. Il contribue au surpoids de l’enfant, il peut avoir des problèmes abdominaux, provoque de la diarrhée et enfin ça fatigue les reins et le foie du bébé.

 

Que faire pour soutenir l’allaitement maternel dans le milieu de travail?

Dr Irina: Dans le milieu de travail, l’allaitement est tout à fait possible sans aucun souci. Il faut que le mari facilite le déplacement du bébé de la maison à l’endroit où travaille la mère. Cela signifie que les mères devraient être encouragées à allaiter, qu’elles soient soutenues et protégées. Les employeurs doivent aussi contribuer à faciliter l’allaitement de l’enfant en accordant du temps à la mère d’allaiter son enfant au travail.

 

Entretien réalisé par Ali Mouigni,

assistant chargé de communication à Caritas